Belitung en Indonésie, un paradis méconnu et accessible

Classé dans : Asie du Sud-Est, Indonésie | 1

Ah l’Indonésie… De par ma vie personnelle, ce pays est un peu devenu ma deuxième maison. Cela me permet de découvrir des contrées où peu d’étrangers s’aventurent, du moins pas encore.

Beaucoup de touristes résument l’Indonésie par Bali. Quelle erreur ! Le pays est tellement riche et divers que le visiter de manière approfondie prendrait des années. Ma proximité personnelle avec le plus grand archipel du monde me permet de vous faire découvrir des lieux méconnus mais pourtant si beaux. Après Pulau Pari, voici la présentation d’un autre paradis, Belitung.

Où se situe Belitung ?

Belitung fait partie d’un groupe d’îles appelé Kepulauan (îles) Bangka Belitung, du nom des deux plus grandes. Ce groupe d’îles se trouve au large de Sumatra, à proximité de Palembang, et Belitung est l’île la plus à l’est.

Elle est facilement accessible en avion depuis Jakarta en à peine une heure. Plusieurs compagnies aériennes desservent quotidiennement Belitung : Garuda Indonesia, Sriwijaya Air, Nam Air, Lion Air, AirAsia… Vous avez le choix et il y a plus de 10 vols par jour ! Je conseille les 3 premières, qui font toutes partie du même groupe, qui sont sûres et, en général, ponctuelles. Vous pouvez vous en sortir pour 100 € aller-retour seulement si vous vous y prenez en avance ou en semaine.

Vous pouvez aussi accéder à Tanjung Pandan, la plus grande ville de Belitung où se situe l’aéroport, depuis Kuala Lumpur ou Bandung. Enfin, il existe aussi le bateau. C’est plus authentique, plus écolo (quoique…) mais trèèèèèèèèèèèèèèèèès long ! Sincèrement, vous ferez à coup sûr du bateau sur place alors ne vous embêtez pas avec le trajet en bateau !

Où dormir à Belitung ? Quelle durée sur place ?

Encore centrée sur le tourisme local, Belitung voit petit à petit les touristes étrangers débarquer mais on est encore loin de l’invasion. Pour cette raison, de nombreux hôtels ou résidences ont été construits ces dernières années, sans pour autant défigurer le paysage. Espérons que cela reste ainsi et que Belitung ne devienne pas un Bali bis…

Le choix de votre hébergement dépend de votre envie, de votre budget et de votre durée du séjour. Pour les standars occidentaux, l’île reste encore très abordable.

Je ne vous conseille pas de loger dans un hôtel à Tanjung Pandan mais plutôt dans un resort près du littoral. Rassurez-vous, les resorts de Belitung ne sont pas les immenses complexes à la Punta Cana ! Ce sont plutôt des résidences composées de jolis bungalows avec une piscine centrale pour tous les clients. Tous les resorts sont modernes, très bien équipés, les bungalows sont climatisés et le personnel est accueillant. Sans vouloir faire de publicité, nous avons logé au Belitung Holiday Resort qui vous offre un aperçu de ce que vous offrent les resorts sur place. Vous le trouverez facilement sur Booking.com (vous obtenez 15 € de réduction en réservant n’importe quel logement après avoir cliqué sur le lien précédent).

Passez au minimum deux jours sur l’île. Rien que la croisière en bateau vous prendra une bonne journée et c’est tellement reposant que je recommande de rester le plus possible… Bien-sûr, mettre en parallèle avec votre nombre de jours en Indonésie 🙂

Comment se déplacer à Belitung ?

Vous n’avez pas vraiment d’autres choix que de vous déplacer en voiture ou en scooter. Les prix sont variables mais vous pouvez trouver des scooters pour 15 € par jour.

Si vous êtes un petit groupe de 3 ou 4 personnes ou alors si vous voulez un certain confort, sachez que des agences proposent la location d’une voiture avec chauffeur, essence inclus, pour 35 à 40 € la journée complète (600 000 IDR, le taux de la rupiah varie très régulièrement entre 15 500 et 16 500 IDR). Ce tarif est extrêmement compétitif eu égard à la longueur de la location (10 à 12 heures par jour), à la facilité pour se déplacer puisque le chauffeur vient vous chercher à votre hébergement le matin pour vous y ramener le soir et au confort fourni. En outre, c’est certainement ce qu’il y a de plus sécurisé pour ceux qui n’ont jamais roulé en Indonésie (conduite à gauche, chiens traversant régulièrement les routes, conducteurs pas toujours très prudents…).

En revanche, renseignez-vous bien sur la langue parlée par le chauffeur. Etant avec 2 locales sur place, le chauffeur ne parlait qu’indonésien.

Que voir à Belitung ?

Attention, l’avalanche de photos commence ! Certes, la photographie n’est pas ma spécialité : je n’ai ni l’appareil photo, ni le téléphone, ni le logiciel de retouche qu’il faut. Je ne fais pas toujours attention à la lumière ou la lumière du moment n’est pas avec moi ! Je préfère en général écrire… Néanmoins, les photos vous donneront plus envie qu’un long récit sur quelque chose qui se voit plus qu’il ne se raconte.

L’ordre de visite importe peu, chacun est libre de choisir le sien.

Le musée Kata Andrea Hirata et la Replika SD Muhammadiyah Laskar Pelangi

Si vous ne devez visiter qu’un musée à Belitung, allez sans hésiter à celui-ci. Plus que sa beauté, c’est son histoire qui fait plaisir.

Le musée est consacré à Andrea Hirata, un écrivain local. Son histoire peut nous sembler assez banale car elle n’est ni la première, ni la dernière réussite. Mais, pour Belitung, il est la fierté locale et démontre que tout est possible peu importe dont l’on vient.

Andrea Hirata grandit dans une famille assez pauvre de Belitung à la fin des années 60, île elle-même très peu développée. Néanmoins, le jeune Andrea est très talentueux et sa réussite lui permet d’intégrer Universitas Indonesia à Jakarta, l’université la plus côtée du pays. Il réussit alors à obtenir une bourse de l’Union européenne pour étudier l’économie à Paris et Sheffield jusqu’à la soutenance de sa thèse. Cette réussite est une première pour un enfant de Belitung.

Alors qu’il était salarié, il écrivit un roman, Laskar Pelangi, sur son enfance à Belitung. Le livre est rapidement devenu un best-seller en Indonésie et Andrea Hirata est désormais un écrivain à temps plein. C’est donc son histoire et cette sorte de miracle que célèbre le musée.

belitung-museum
belitung-museum-school
Une salle de classe comme on peut en trouver encore à Belitung… mais plus beaucoup !

Le musée est donc consacré à cette histoire mais aussi à l’histoire culturelle de Belitung. On trouve par exemple ce comptoir postal à l’ancienne (photo 1) et la façon traditionnelle de préparer le café (photo 2).

belitung-museum-coffee
belitung-museum-coffee

La visite est rapide, une petite heure suffit, dégustation de café inclus. Vous prenez ensuite la direction de l’école du livre Laskar Pelangi, ou plutôt une réplique fidèle à la description faite par Andrea Hirata. Un bâtiment avec un toit en feraille, des chaises et table en bois, du sable… On ressent la difficulté et la terrible absence de moyens lorsque l’on est sur place.

belitung-museum-school3
belitung-museum-school1
belitung-museum-school2

La visite des îles autour de Lengkuas

Belitung, c’est avant-tout des paysages paradisiaques que l’on peut explorer en bateau. Ce tour est indispensable ! Sincèrement, vous manquerez quelque chose si vous ne le faites pas. Le tour prend quasiment toute la journée et inclut un repas. Quant au prix, il est de autour de 75 € par bateau (1 200 000 IDR). C’est élevé, je le reconnais mais vous pouvez être facilement 5 personnes voire plus à vous partager les frais, ce qui revient finalement à un tarif abordable. Je conseille de réserver en amont auprès de votre hôtel, on viendra alors vous chercher directement en voiture.

Les bateaux partent de la plage appelée Pantai Batu Banyak. S’ensuit alors une magnifique croisière avec quelques petites pauses très photogéniques. Le texte importe peu, je vous laisse admirer les photos.

belitung-boat
Une paillote sur pilotis !
belitung-sea
belitung-sea1
belitung-sea2
belitung-sea3
belitung-sea4
belitung-sea5
belitung-sea6

Tous ces paysages merveilleux et enivrants se trouvent autour de l’île Lengkuas. Ces roches de granite sont bien plus imposantes en vrai qu’en photo, certaines faisant 3 à 5 mètres de hauteur ! Elles font partie des formations rocheuses les plus anciennes au monde.

Lengkuas est l’île la plus à l’ouest par rapport à Belitung. Elle était l’île maîtresse du petit archipel. En effet, elle possède un phare édifié dans les années 1880 par les colons néerlandais, phare toujours en très bon état et en service. Vous pouvez grimper jusqu’au 3ème étage (photo 5).

belitung-lengkuas1
belitung-lengkuas
belitung-lighthouse-lengkuas
belitung-lighthouse1-lengkuas
belitung-lighthouse2-lengkuas

Si vous avez un peu de chance avec la météo, vous pouvez même faire du snorkeling et admirer les fonds marins durant votre périple en bateau. Toutefois, les meilleurs spots représentent une excursion à part entière car ils ne sont pas au même endroit.

La visite dure en elle-même plus de 6 heures et peut prendre la journée entière.

Lac Kaolin

Bon, que dire… En effet, c’est photogénique pour ceux qui souhaitent s’aventurer au plus proche de l’eau bien que cela soit interdit. Mais le lac Kaolin est tout sauf un lac naturel. Si vous ne pouvez normalement pas vous approcher, c’est parce que cela est dangereux et que des enfants ont trouvé la mort en restant trop dans l’eau.

Le lac Kaolin fut en fait créé par la compagnie minière locale de… kaolinite, un minéral dont je ne connaissais pas l’existence avant. Vous trouverez de biens plus belles photos des instagrameurs en herbe mais je vous montre néanmois à quoi cela ressemble.

belitung-kaolin
Le meilleur angle de vue est sur la gauche de la photo. Il faut passer les panneaux d’interdiction, descendre un peu et prendre la pause… Cela ne m’est pas intéressé de faire cela, j’ai donc fait au plus simple !

Plage Pantai Tanjung Tinggi

La plage la plus connue de l’île car entourée de magnifiques rochers en granite. Notre visite fut très rapide et sans baignade.

belitung-tanjung-tinggi-beach
Photo prise à marée basse.
belitung-tanjung-tinggi-beach1

Tanjung Pandan

La capitale de Belitung est une grande ville qui présente, soyons clair, un moindre intérêt que le reste de l’île. Pour les (vraiment) petits budgets, c’est ici où se trouvent les logements les moins onéreux. Pour le reste, vous y trouverez quelques cafés ou restaurants sympathiques que je vais évoquer plus bas et surtout un temple bouddhiste fort sympathique. Pour moi, c’était une grande première !

Pour information, l’île est en très grande majorité musulmane mais les mosquées présentent un intérêt architectural limité.

belitung-tanjung-pandan-temple
belitung-tanjung-pandan-temple1

Manger des fruits de mer

Last but not least, Belitung est un paradis pour les amoureux des crevettes ou calamars. Il y en a beaucoup et c’est absolument succulent ! Si vous avez une voiture avec chauffeur, celui-ci vous donnera les meilleures adresses. Certes, ce sont probablement ses amis et/ou il reçoit une petite commission mais on s’en fiche, tant qu’on se régale !

Je conseille de prendre les crevettes (udang bakar) ou les calamars (cumi bakar) le plus naturel possible, simplement grillés, accompagnés de riz blanc voire de teh manis (thé sucré) ou teh tawar (thé non sucré). Les tarifs sont imbattables, autour de 50-60 000 IDR pour un plat + 10 000 IDR pour le riz et le teh, soit 5/6 € ! Vous pouvez aussi prendre un poisson grillé, souvent gurame (dorade) mais le prix est plus élevé et j’ai toujours trouvé cela moins appétissant.

Pour information, nous avons mangé un soir au warung seafood Kepatang en bord de mer et une journée au restaurant Ruma Makan Belitong Timpo Duluk situé à Tanjung Pandan. Ce dernier est probablement le restaurant le plus connu de l’île et il vaut largement le coup, autant par sa nourriture que par sa décoration !

Conclusion

J’espère avoir été le clair et le plus complet possible sur Belitung. Cette île mérite clairement une visite durant votre séjour indonésien. Authenticité, pas d’invasion touristique, rareté des étrangers, bungalows neufs avec personnel accueillant, paysages magnifiques, fruits de mer succulents… Vous ne le regretterez pas !

  1. Fabienne Fab

    On partirait demain pour cette île. Bien plus agréable sans les touristes compulsifs 😉 Merci pour ce partage Benjamin!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.