Vác, une découverte en Hongrie à 30 km de Budapest

Classé dans : Europe centrale, Hongrie | 4

Si je vous dis Vác, vous êtes nombreux à vous demander de quoi je parle. Une nouvelle pépite du tennis féminin venant de l’Est ? Un mot sortant du jeu « comment bien prononcer les mots suivants » ? Tout simplement le nom d’une ville située à Hongrie à 40 minutes et 30 kilomètres de Budapest ! Pour évacuer tout de suite cette difficulté, elle se prononce « vatsse ». Et n’oubliez pas le petit accent aigu, cela ne s’écrit pas Vac !

Alors qu’est-ce que j’ai été faire là-bas ? Lors de mon court séjour à Budapest, bien trop court même, je souhaitais absolument faire quelque chose de différent. C’est la première fois que j’allais en Hongrie et je savais que Budapest était une ville riche. En allant à Vác, je devais me contenter de la Budapest touristique tout en éliminant certains lieux emblématiques. Mais je ne regrette pas ce choix, bien au contraire.

En préambule, voici ma vidéo tournée sur place que vous pouvez visionner avant ou après la lecture !

 

Pourquoi Vác ?

Une question logique que vous vous posez sûrement. Tout est parti d’un petit guide qui m’avait été ramené de Budapest. Les dernières pages évoquaient des lieux conseillés aux alentours de Budapest. Parmi les 5 lieux, j’ai retenu le nom de Vác pour 3 raisons. La première est son accessibilité à 40 minutes de train de la gare centrale de Budapest. La seconde est la présence du seul arc de triomphe de Hongrie sur place. La troisième est son musée étrange avec l’exposition de momies !

Vác cumulait alors toutes les bonnes raisons pour me rendre sur place.

 

Comme aller à Vác depuis Budapest ?

Bien entendu, Vác est une excursion depuis Budapest ! Vous n’y passerez pas un weekend, à moins de connaître quelqu’un. Rendez-vous à la gare centrale de Budapest (Budapest-Nyugati), déboursez environ 2,50 € (650 florins/HUF, je ne connais plus le prix exact) et montez dans le train. Inutile de réserver en avance, il y a environ un train par demi-heure ! Par contre, prenez bien le train Budapest – Göd – Vác qui est plus rapide et moins cher que le train Budapest – Fot – Vác. Rassurez-vous, il est très simple de repérer cette différence sur le panneau d’affichage à la gare. Une fois arrivée sur place, vous marcherez 10 minutes pour arriver à la place centrale.

Pour le retour, je ne pense pas avoir besoin de vous dire comment revenir à Budapest depuis Vác, mis à part effectuer le chemin inverse !

 

Combien de temps rester à Vác ?

À moins que vous ne débarquiez à 19h, ne dormez pas sur place. Vác est une petite ville, une demi-journée de visite suffit largement. Pour bien profiter et bien prendre son temps, une journée est idéale. Mais, normalement, vous aurez fait le tour en 3-4 heures.

 

Que voir à Vác ?

Vác est un petit concentré sympathique qui vous fera aimer la Hongrie. En arrivant à la gare de la ville, vous découvrez tout de suite un bar sympathique à la population jeune… et aux tarifs imbattables ! Le café à moins d’1 €, la bière à moins de 2 €, on n’en demande pas plus ! Vous prenez ensuite la rue unique pour aller vers la place centrale.

 

Place du 15 mars

Vous arrivez alors sur la place du 15 mars. Elle doit son nom à la révolution hongroise avortée de 1848 et de nombreuses places de Hongrie prennent le nom de place du 15 mars.

Selon les saisons ou votre heure de visite, la place est plus ou moins animée. Un petit train peut même y stationner si vous avez un peu de chance… Le lieu est propice au repos et à la discussion. Très vite, je remarque que nous sommes les seuls étrangers et, je dois vous l’avouer, ça me plaît ! Je vois aussi des ruines et ma curiosité est vite au rendez-vous. Il s’agit en fait des ruines de l’ancienne église Saint-Michel dont il ne reste que la crypte… mais quelle crypte, nous y reviendrons.

En plus de jolies plantations et le musée Tragor Ignác, on y voit l’église Sainte-Marie, communément appelée sur place « église blanche ». Elle fut édifiée et décorée au XVIIIème siècle. Le style rococo prédomine à l’intérieur, dans cette église comme dans les autres de la ville.

Enfin, la place du 15 mars est encerclée par de nombreux bâtiments historiques dont la liste est longue. Une bonne demi-heure sur place suffit pour l’apprécier au mieux.

vac-main-square

vac-white-church

vac-white-church-inside

vac-main-square-flowers

 

Diadaliv (Arc de triomphe)

En partant de l’église Ste-Marie que vous laissez derrière vous, marchez tout droit pendant 10 à 15 minutes pour atteindre l’arc de triomphe. Vous y longerez notamment la prison de Vác située sur votre gauche.

Cet arc de triomphe a la particularité d’être le seul de Hongrie ! Il est donc unique, ce qui en fait un édifice historique important dans le pays. L’arc de triomphe de Vác fut édifié au XVIIIème siècle en l’honneur de Marie-Thérèse d’Autriche, archiduchesse d’Autriche et reine de Hongrie.

L’arc de triomphe n’était pas « visitable », quelques minutes suffisent pour ensuite faire demi-tour.

vac-triomphal-arch

 

Eglise Sainte-Anne

Je ne prétends pas faire un itinéraire ! Donc, il est possible de revenir sur vos pas ou de longer les rives du Danube à la gauche de l’arc de triomphe. Pour cet article, l’arc de triomphe étant quand même un lieu assez excentré du reste, j’ai choisi la première option.

Vous continuez à marcher après avoir passé la place du 15 mars pour vous retrouver 5 minutes après devant l’église Ste-Anne et une colonne située sur la place d’en face. Ces 2 édifices furent construits au XVIIIème siècle. Ste-Anne est semblable à Ste-Marie mais son intérieur présente la particularité d’accueillir un autel à style vénitien.

vac-saint-anne-church

 

Cathédrale de Vác

Voici le bâtiment le plus impressionnant de la ville. Située sur la place de Constantin, en l’honneur du fondateur de Constantinople converti au Christianisme sur son lit de mort, la cathédrale de l’Assomption fut construite au XVIIIème siècle comme tant d’autres édifices de Vác.

L’extérieur comme l’intérieur sont impressionnants et gigantesques. La façade en colonne rappelle les temples romains. Le style rococo prédomine encore une fois lorsque l’on prénètre dans l’édifice.

Pour l’anecdote, le dôme fut touché par une bombe soviétique en 1944 mais les dommages ont été minimes. Les habitants de la ville ont considéré cela comme un miracle divin.

vac-cathedral

vac-cathedral-inside

 

Château de Vác et église des Franciscains

L’église des Franciscains est la plus ancienne de Vác et fut édifiée sur les ruines de l’ancienne forteresse de la ville dont il ne reste plus grand chose.

Les informations sur le chateau sont très difficiles à obtenir. La forteresse a été détruite en 1685 durant le siège des Ottomans mais les fondations n’ont été découvertes que dans les années 1980.

vac-castle

 

Zenepavilon (Pavillon de musique)

Bon là, j’ai vraiment cherché mais je n’ai rien trouvé sur ce bon vieux Zenepavilon ! Rien, même pas sa date de construction 🙂 Je n’ai donc pas plus d’informations que sur la vidéo que j’ai tournée sur place. Le Pavillon de musique est situé proche des rives du Danube.

vac-music-pavilion

 

Les rives du Danube

Vác est située sur la rive Est du grand fleuve. Cela permet d’effectuer une balade très sympathique de 20 à 30 minutes à la vue des habitations, des péniches, des cafés et (rares) restaurants le long du Danube.

C’est pour moi l’un des principaux intérêts de la ville car, si c’est clairement moins beau qu’à Budapest où la beauté des bâtiments est unique, on a la chance de pouvoir marcher tranquillement, sans grand monde pour nous ennuyer.

vac-danube-bank-house

vac-danube-bank

 

Musée Tragor Ignác

Je termine par la principale attraction de la ville. Pour simplifier, c’est le musée historique de Vác. L’exposition au rez-de-chaussée présente le passé de la ville à travers gravures, reliques et objets. 10 à 15 minutes suffisent largement pour tout voir.

Mais c’est la crypte de l’ancienne église St-Michel que les choses deviennent morbides ! C’est en 1994 lors d’un chantier que fut découvert ce trésor rassemblant 262 cercueils colorés. À l’intérieur, des corps momifiés d’habitants de Vác décédés entre les années 1750 et 1810. De superbes ornements ont été également été mis à jour. Un véritable trésor !

L’exposition est appelée Memento Mori. Vous empruntez un escalier très pentu et difficile, descendez dans une crypte bien fraîche pour venir faire un peu de voyeurisme. Vous pouvez voir sur les murs le nom des personnes identifiées. 3 momies sont exposées au fond de la salle située sur la droite : un couturier dénommé György Stefanovics, une femme d’une quarantaine d’années et un enfant.

Cette salle très étrange est néanmoins un magnifique témoin des rites funéraires de la Hongrie post-moderne. Il est le seul du genre dans le pays.

Je n’ai pas pris de photos sur place mais vous pouvez voir la salle dans ma vidéo.

 

4 Responses

  1. Gabor Csepregi

    Cher Monsieur. Un reportage visuel et écrit très réussi sur cette si belle ville. Vous avez capté et transmis l’essentiel. Dans mon enfance, j’ai passé des semaines d’été dans une maison située près des rives du Danube. Nous nous sommes baignés dans le fleuve; nous avons joué sur la plage, c’était le paradis. J’ai souvent passé à côté de l’arc de triomphe. Mes ancêtres paternels vivaient à Vác. à propos du pavillon de musique: des petits orchestres jouaient en ce lieu pour faire plaisir aux hommes et aux femmes, bien habillés, sans doute appartenant à la bourgeoisie, qui faisaient une promenade là les dimanches après-midi. Les gens se sont salués et échangés quelques mots. Bravo!

    • Merci à vous pour ce message très sympathique et touchant ! J’ai aussi ressenti une atmosphère particulière dans cette petite ville, loin du tumulte de Budapest. Je n’ai pas regretté mon choix d’aller passer quelques heures 🙂

  2. Ah, quel plaisir de découvrir avec toi un lieu dont je n’avais jamais entendu parler ! Une jolie ville… ces étranges momies (brrr, je suis un peu sensible, j’ai cru défaillir dans les catacombes à Palerme), cet arc, ces fleurs… jolie découverte !

    • Merci beaucoup Ariane pour ton message !! Parfois, les découvertes viennent vraiment du hasard et j’ai eu de la chance avec Vác 🙂

Laisser un commentaire