Les indispensables de Rome : la Rome classique (partie 2)

Classé dans : Europe de l'ouest, Italie | 4

Après la première partie consacrée à la Rome antique, voici la seconde sur ce que j’appelle la Rome classique. Pour éviter de me répéter, je vous renvoie à mon article précédent pour la partie introductive sur les indispensables de Rome.

Ce récit sera assez court car les lieux abordés ne seront pas nombreux. On reste dans les sentiers battus, les endroits touristiques. La Rome classique se réduit alors à quelques places et monuments emblématiques, plus ou moins éparpillés dans la ville.

La fontaine de Trevi

Ah ! Trevi ! On ne peut pas faire plus fréquenté, plus tape-à-l’œil, plus selfie-place. La fontaine de Trevi est l’une des images les plus diffusées de Rome, un symbole aimé et une symbolique immortelle.

Inaugurée en 1762, la fontaine est l’oeuvre de l’architecte Nicola Salvi, complétée par Pietro Bracci, puisque Salvi est mort en 1751… Il n’aura donc jamais vu son oeuvre achevée. L’emplacement de la fontaine ne fut pas choisi au hasard : il s’agissait de l’arrivée d’un aqueduc romain, l’une des plus anciennes sources d’eau à Rome. Elle fut construite à la jonction de 3 routes. Cette jonction est à l’origine du nom de la fontaine : Trevi est en effet dérivé de tre vie.

La fontaine est mondialement connu par son bassin rempli de pièces de monnaie. On ne sait pas trop d’où vient la coutume, peut-être du cinéma, peut-être d’une tradition ancestrale. Toujours est-il que le lancer assurerait de retourner à Rome pour y récupérer la pièce lorsqu’on la jette de dos avec le bras droit. Entre 2 et 3 000 € sont récupérés chaque nuit par la mairie qui reverse la somme à des associations d’aide aux personnes démunies. Il est par ailleurs illégal de « pêcher » les pièces de monnaie !

L’iconographie représente le dieu grec Triton tenant les rennes d’un chariot d’hippocampes avec, en arrière-plan, un arc de triomphe.

À peine 5 minutes devraient suffire pour « visiter » la fontaine mais tout le monde reste bien plus… 🙂

rome-trevi

Voici ma vidéo tournée de nuit sur place :

Piazza del Popolo

Pour les historiens, ce lieu emblématique aurait sa place dans la Rome antique ! En effet, l’obélisque en son centre n’est autre que celui qui était érigé au milieu du Circus Maximus. Il fut déplacé en 1589 au moment où l’hippodrome n’était plus qu’un chant de ruines.

rome-piazza-del-popolo
L’obélisque de Ramsès II

 

L’on pourrait penser que Piazza del Popolo signifie « Place du Peuple » en italien. C’est le cas. Sauf qu’à l’origine, Popolo dérive du terme latin Populus qui signifie peupliers ! Ce n’est que sur le tard que Popolo fut traduit par peuple en italien.

Si l’obélisque fut déplacé au XVIIème siècle, la place a été construite en 1811-1812, démolissant de nombreux bâtiments. Il ne subsiste que la Porta Flaminia (aujourd’hui, Porta del Popolo), l’une des portes des remparts de la Rome antique.

La Piazza del Popolo est connue par sa fontaine de Neptune, à différencier de celle située sur la Piazza Navona. Neptune et son trident sont accompagnés de 2 dauphins. Au centre, outre l’obélisque, se trouvent 4 mini-fontaines représentant chacune un lion.

rome-piazza-del-popolo
La fontaine de Neptune

 

Au sud de la place, on aperçoit de la colline du Pincio, l’une des 7 collines de Rome. La vue sur la Piazza del Popolo, avec le Vatican en arrière-plan, est magnifique.

rome-piazza-del-popolo
Vue depuis le Pincio

 

Enfin, à l’ouest de la place, on trouve le trident : 2 églises quasi-jumelles et 3 rues. Il se présente ainsi : rue-église-rue-église-rue. La rue centrale est la Via del Corso, l’une des plus connues de Rome, qui rejoint la Piazza Venezia (on y vient).

Si vous êtes un fanatique de Leonardo Da Vinci, sachez qu’un musée se trouve sur la Piazza del Popolo.

Sans compter le musée, 30 minutes minimum sont nécessaires à consacrer à la place car il faut absolument monter sur la colline du Pincio !

Voici ma vidéo tournée sur place :

 

Piazza Navona

Une place à la fois connue et méconnue. Connue car beaucoup l’ont piétiné et savent à quoi elle ressemble. Méconnue car peu connaissent son histoire.

Lorsque vous êtes sur la place, remarquez-vous une forme reconnaissable ? Un tracé rectangulaire semblant former un tour complet… Mais oui, nous y sommes ! Il s’agit d’un ancien hippodrome, plus précisément le stade de Domitien. La Piazza Navona suit l’ancienne surface ouverte du stade, à l’exclusion des gradins. Le stade fut aussi appelé Circus Agonalis car les Romains allaient apprécier les agones (jeux). C’est l’origine du terme Navona mais personne ne sait réellement pourquoi Avone est devenu Avona et surtout pourquoi un N a été ajouté !

rome-piazza-navona

rome-piazza-navona

Outre ses bars, ses restaurants, ses artistes-peintres, son église Sant’Agnese in Agona et ses 2 petites fontaines excentrées, la Piazza Navona est connue pour sa fontaine centrale qui représente 4 grandes rivières. Elle est modestement appelée la Fontaine des 4 Rivières. Inaugurée en 1651, 1 rivière par continent fut choisie : le Nil pour l’Afrique, le Danube pour l’Europe, le Gange pour l’Asie et le Rio de la Plata pour les Amériques.

Je conseille de rester une petite demi-heure sur place car elle est vraiment plaisante. Vous pouvez l’arpenter après votre visite du Pantheon et avant de marcher sur le Pont Saint-Ange.

 

Piazza di Spagna

Rien ne m’impressionne réellement dans cette place. Néanmoins, elle est emblématique et je ne peux pas passer à côté ! Elle doit son nom à l’escalier de 135 marches qui fut construit en 1725 pour relier l’ambassade d’Espagne à l’église située au sommet de la colline.

Pour visiter, 5 minutes suffisent. Mais l’on peut aisément s’asseoir sur ces fameuses marches ! Grimper en haut de la colline permet de rejoindre la Villa Médicis située sur la gauche.

rome-piazza-spagna

rome-piazza-spagna

Altare della Patria

L’un des lieux les plus controversés de Rome. Le monument Victor-Emmanuel II fut inauguré en 1911 et complété en 1925. Il accueille la tombe du Soldat Inconnu. Érigé en l’honneur du roi Victor-Emmanuel II, il célèbre l’unification de l’Italie.

Ce monument est controversé en Italie car sa construction a détruit de nombreux bâtiments du Capitole, médiévaux et antiques. Certains habitants de Rome le considèrent comme trop grand et trop voyant. Il est même surnommé le gâteau de mariage (« la torta nuziale« ) !

rome-altare-della-patria
On adore ou on déteste…

Villa Borghese et Villa Médicis

Voici 2 lieux que je connais très mal. Pour tout vous dire, je m’y suis à peine rendu… Je les mentionne par principe car les Villas font partie des monuments incontournables de la Rome classique. Je vous laisse les découvrir par vous-mêmes !

La Villa Médicis héberge l’Académie de France à Rome.

4 Responses

  1. Fantastico ! Grazie !

  2. Très bon article! BRAVO! J’adore Rome 🙂

Laisser un commentaire