Les indispensables de Rome : la Rome catholique (partie 3)

Classé dans : Europe de l'ouest, Italie | 0

Le dernier article sur la Rome des sentiers battus : la Rome catholique ! Après la Rome antique et le Rome classique, je me devais de rester dans les -ique pour évoquer l’une des composantes les plus connues de Rome. La capitale transalpine est en effet le centre mondial du catholicisme avec le Vatican.

Pourtant, comme vous le savez probablement déjà, le Vatican ne fait pas réellement partie de la municipalité romaine. Même si ce statut peut être discuté par les puristes du droit international, le Vatican est un Etat indépendant. Il est donc officiellement un pays, détaché de l’Italie et donc de Rome. C’est notamment pour cette raison que la cathédrale de Rome n’est pas celle que l’on croît. En conséquence, la Rome catholique ne se résume pas seulement au Vatican !

Avant de commencer, je vous rappelle que vous trouverez mes quelques conseils pratiques pour Rome dans le premier article.

 

La Rome catholique hors du Vatican

Présenter toutes les églises de Rome relèverait de la gageure. Elles sont en effet plus de 900 ! Pour les amoureux des édifices catholiques, Rome est une ville parfaite car elles sont partout, de tous les siècles et de différents styles. Seule les principales seront présentées.

Et encore… choisir entre les principales n’est pas des simples non plus ! J’ai donc réduit à la portion congrue : en plus de St-Pierre du Vatican, je n’en évoquerai que 2 ! Pour rester dans les sentiers battus, le principe de cette série, ce seront les deux plus connues. La cathédrale St-Jean du Latran (San Giovanni in Laterano) et l’église Ste-Marie Majeure (Santa Maria Maggiore).

Bien entendu, cela se veut très sélectif. J’écrirai, dans un avenir que j’espère proche, un article uniquement consacré aux plus belles églises romaines pour dénicher des pepites bien cachées. Néanmoins, je peux déjà vous conseiller d’aller visiter Ste-Marie du Trastévère (Santa Maria in Trastevere) qui me semble magnifique sur photo mais le temps m’a manqué pour m’y rendre.

 

La cathédrale St-Jean du Latran

Voici un édifice intéressant à plus d’un titre ! Pourtant, si l’église est connue, elle est loin d’être assaillie. C’est donc une belle occasion pour y aller !

st-john-lateran-facade
La façade de l’église St-Jean du Latran

 

La cathédrale St-Jean du Latran est, comme son l’indique, une… cathédrale. J’insiste car c’est la seule cathédrale de Rome. Si l’on ajoute la territoire du Vatican à la municipalité romaine, St-Jean du Latran est toujours la seule cathédrale de Rome car St-Pierre du Vatican n’est pas une cathédrale !

Pourquoi cette particularité ? St-Jean du Latran est le siège de l’évêque de Rome, d’où son statut de cathédrale. Comme l’évêque de Rome est le pape, St-Jean du Latran est une possession du Vatican… bien qu’elle soit située au sein de la ville de Rome !

Je vous passe la complexité mais retenez simplement que le statut de cette église est plus important que celui de St-Pierre du Vatican. Cette dernière n’est pas une cathédrale, contrairement à St-Jean du Latran. En vertu de ce dernier état de fait, elle appartient au Vatican et non pas à la municipalité romaine, bien qu’elle soit située dans son territoire.

L’autre particularité de St-Jean du Latran est son lien avec la France. Depuis Henri IV, les chefs d’Etat français sont chanoines d’honneur de la cathédrale. À ce titre, ils sont les seules personnes au monde à pouvoir, lorsqu’ils sont en exercice,… entrer à cheval dans l’église ! Un sacré privilège que l’on ne reverra pas forcément de sitôt, à moins qu’un de nos présidents de la République relève le défi.

À l’origine, l’emplacement était occupé par le palais du Latran où fut érigé l’obélisque du même nom. Ce dernier ornait autrefois le Circus Maximus, comme l’obélisque de la Piazza del Popolo. Le palais du Latran était la résidence du pape jusqu’à que Clément V décide d’établir sa résidence à Avignon. L’édifice fut alors abandonné et s’est détérioré. Il en reste aujourd’hui quelques vestiges que je n’ai malheureusement pas cherché sur place.

st-john-lateran-obelisk
L’obélisque de St-Jean du Latran

 

Une reconstruction a alors été entreprise. Un projet d’église a été retenu et le bâtiment fut achevé au XVIIIème siècle. Il est impressionnant par sa taille et par ses décorations. Comme dans de nombreuses églises romaines, les plafonds de la nef sont magnifiquement décorés. Le plus impressionnant est probablement du côté de l’autel et de l’abside. Cette dernière est de style comanesque qui est une sorte de « style byzantin débridé ». La réalisation est remarquable et se laisse admirer.

st-john-lateran-interior-inside
La nef de St-Jean du Latran

 

st-john-lateran-apse
La magnifique abside !

 

Je conseille fortement cette visite. Une durée de 30 minutes suffit largement pour tout voir.

En sortant de l’église, longez-la en partant vers la gauche, vous marcherez sur un trottoir et tomberez sur le fameux obélisque.

Voici un aperçu avec ma vidéo tournée sur place, de l’extérieur puis de l’intérieur.

L’église Sainte-Marie Majeure

Le nom est italien est quand même plus classe : Santa Maria Maggiore ! Comme St-Jean du Latran, bien que située sur le territoire italien, elle appartient au Vatican.

Comme son nom l’indique, elle est l’une des plus importantes de Rome. Si la première église fut achevée en 440, elle fut restaurée de nombreuses fois et profondément remaniée entre 1575 et 1630. Son aspect actuel date de cette époque.

santa-maria-maggiore-facade
La façade avant de l’église Ste-Marie Majeure

 

santa-maria-maggiore-behind
L’arrière de l’église avant son obélisque

 

Si l’intérieur de la basilique a également évolué depuis 440, certaines mosaïques datent encore du Vème siècle. Comme St-Jean du Latran, certaines réalisations sont d’inspiration byzantine.

santa-maria-maggiore-inside
La nef de l’église Ste-Marie Majeure

 

La visite de l’église ne vous prendra que 20 petites minutes mais elle vaut le détour.

 

La Rome catholique du Vatican

Qui ne connaît pas le Vatican, le pape, la place St-Pierre ?  Le Vatican est l’un des lieux les plus populaires de la planète, loin de se limiter au monde catholique.

Il est aisé de penser que le Vatican est une institution très ancienne. Mais ce n’est pas exact. Le terme de Vatican pour désigner le cité du même nom fut employé par la première fois par les Accords du Latran… en 1929 ! Il est emprunté de la colline du Vatican sur laquelle est édifiée la cité. Ainsi, le Vatican est considéré comme la continuité des Etats pontificaux qui, eux, furent créés en 752 jusqu’à leur annexion au royaume d’Italie en 1870. Et c’est la raison pour laquelle la cathédrale de Rome n’est pas St-Pierre du Vatican mais St-Latran du Latran.

Le Vatican est une structure complexe dont l’organisation est difficile à résumer en mots. C’est une monarchie absolue où le pape fait office de roi, un territoire de 44 hectares pour 1000 habitants, ce qui est en fait le plus petit Etat du monde. Cette entité est même celle qui est la plus importante représentation diplomatique au monde en terme de reconnaissance de souveraineté !

La cité est aussi le pays avec la plus importante densité touristique, le seul pays où il y a plus de touristes que d’habitants ! La place Saint-Pierre est une marée humaine, la file d’attente des musées du Vatican est interminable !

vatican-san-pietro
Les touristes au Vatican…

Place Saint-Pierre

Si vous voulez visiter la basilique ET les musées la même journée, je pense qu’il est indispensable d’arriver tôt et surtout d’avoir des billets coupe-file. Bien-sûr, cela sera plus cher mais vous n’y arriverez pas autrement. Il est normal d’attendre 2 heures pour chaque visite sans billet coupe-file…

rome-vatican
Comptez 2 heures minimum pour entrer dans la basilique !

 

Nous n’avions pas pris de billets coupe-file et nous avons dû laisser tomber la basilique Saint-Pierre. Je l’avais déjà visitée en 2008 et j’en garde un vague souvenir. Je me promets de revenir à Rome pour y retourner !

Je ne parlerai donc que de la place St-Pierre (Piazza San Pietro). Celle-ci fut totalement redessinée au XVIIème siècle avec notamment la construction d’une nouvelle basilique. La place St-Pierre et une bonne partie du Vatican furent construits sur les ruines de l’ancien cirque de Néron, un hippodrome dont il ne reste que l’obélisque présent au centre de la place. Il n’était pas exactement à cet endroit et fut déplacé au XVIème siècle avant la restauration de la place.

vatican-piranesi
Gravure du XVIIIème siècle de Piranesi

 

vatican-museums-cellar
Le retour de l’obélisque au centre de la place St-Pierre (gravure présente dans les musées du Vatican)

 

La place St-Pierre est aussi mondialement connue pour ses colonnades partant de basilique et parfaitement symétriques. Comme si l’église était prolongée de 2 tentacules…

Bien entendu, le meilleur moment pour visiter la place est lorsqu’elle est vide… ce qui n’est pas une mince affaire ! En général, il faut s’y rendre à l’aube lorsque le soleil se lève tôt, soit de mai à août. Ou alors en pleine nuit…

Pour l’anecdote, il est assez aisé d’avoir un pied en Italie et un pied au Vatican. La frontière entre les 2 pays est particulière comme vous le verrez dans ma vidéo que je posterai plus bas !

 

Musées du Vatican

Avec la place St-Pierre, le Vatican est célèbre pour ses musées. Ces derniers occupent une large partie du la cité-Etat. Ils regroupent des peintures et sculptures parmi les plus célèbres au monde. Comme je l’ai précisé en amont, il est nécessaire de se procurer un billet coupe-file pour éviter une file d’attente interminable. Certes, le prix est presque 2 fois plus élevé que les 16 € déboursés à la caisse après avoir attendu 2 heures à l’extérieur… Mais, je le répète, pour visiter les musées et la basilique la même journée, c’est nécessaire.

vatican-museums-way-of-the-sea
L’entrée des musées

 

En préambule, je précise que, même si vous n’y pensez pas sur le moment, la porte d’entrée des musées est aussi la frontière entre l’Italie et le Vatican !

La visite des musées est longue. Il est impossible de la résumer ou de présenter un itinéraire car tout cela est très subjectif. Je ne parlerai donc que de mes coups de cœur. Ma vidéo postée sur place vous montre les essentiels.

vatican-museums-pigna
La Cour della Pigna

 

vatican-museums-novo-braccio
Le Novo Braccio, une des galeries les plus récentes

 

La galerie des cartes géographiques est ma salle préférée. Elle fut réalisée par Danti entre 1580 et 1583. Les cartes représentent les régions symboliques d’une Italie prétendument unifiée alors qu’elle n’est pas du tout à cette époque. J’ai toujours aimé les cartes et cette galerie est absolument une mine d’or ! Bien entendu, je n’oublie pas les plafonds qui sont absolument merveilleux !

vatican-museum-geography
Les magnifiques plafonds de la galerie des cartes géographiques

 

vatican-museums-geography-venice
La représentation de Venise

 

J’apprécie également beaucoup la salle de la Rotonde qui est belle du sol au plafond. Enfin, la Chapelle Sixtine, oeuvre magique de Michel-Ange du milieu du XVIème siècle. Tout le monde la connaît, je n’en dirai pas plus… et vous la voyez dans ma vidéo à 9’40 ». Oui, j’ai contrevenu au « no photo, no video »…

vatican-museums-rotonda
La salle de la Rotonde

 

Les musées se visite en 3 à 5 heures selon la foule présente, votre nombre d’arrêts devant les œuvres et le repos dont vous avez besoin.

vatican-museums-stairs
Le fameux escalier de sortie !

 

Voici ma longue vidéo de 12 minutes résumant ma visite du Vatican.

 

Laisser un commentaire