Ce que je suis… ou pas

Classé dans : A propos de l'auteur | 2

Un blog, ce n’est pas que des mots et des photos. C’est aussi une ou plusieurs personnes partageant, à leur manière, les expériences vécues. Il m’a donc semblé utile d’ajouter un dernier petit article de présentation.

Mon objectif est de vous introduire ma personnalité de voyageur. Ma façon de rédiger et de présenter les destinations n’aura plus de secret pour vous !

Je ne suis pas un globe-trotteur mais…

C’est la principale distinction que j’ai avec la majorité des autres blogueurs voyage : je n’ai jamais fait de tour du monde et ce n’est pas envisagé pour l’instant ! J’ai d’ailleurs du mal avec l’expression tour du monde. C’est très subjectif, on exclut forcément des pans entiers de notre belle planète. 

Ceci étant dit, j’admire beaucoup ceux qui ont pu atteindre leur objectif. Il faut un certain degré d’aventure, de l’abnégation, du courage, de la volonté et surtout une envie de sortir de sa zone de confort. Certains sont même partis de rien, sans plan, sans argent ou presque, et je leur dis bravo.

J’ai probablement passé ma période « tourdumondienne ». Non pas parce que je n’en ai pas envie. Mais parce que je n’ai pas l’intention de tout plaquer pour réaliser ce rêve. Un tour du monde, cela change notre façon de voir la vie et d’appréhender les événements. En partant de ce postulat, mon tour du monde à moi, c’est mon année Erasmus.

Néanmoins, j’ai la même idée d’aventure et de découverte, la même envie de sortir d’une zone de confort pas si confortable, d’une vie tranquille que l’on n’a pas envie de tranquilliser.Mon rêve ultime est d’aller visiter tous les pays du monde. Certains méritent une demi-journée tant leur taille est réduite, d’autres méritent des mois. Ce rêve passe avant tout. Il est pour moi tout à fait compatible avec une vie sentimentale et familiale épanouie, il n’est au contraire pas vraiment conciliable avec une vie professionnelle carriériste à l’évolution classique et dominée par le métro-boulot-dodo. J’en suis conscient et je fais tout pour que mon rêve se réalise dans les meilleures conditions possibles.

Je ne suis donc pas un globe-trotteur à l’image de ceux ayant réalisé un tour du monde. Mais je suis aussi passionné par la découverte et la bougeotte ne me quittera jamais.

Je ne suis pas un backpacker mais…

En lien avec le paragraphe précédent, je ne suis pas le backpacker partant à l’aventure en sac de dos (quel cliché !). Je le répète, j’admire leur capacité à partir aussi simplement, aussi facilement et à pouvoir aussi facilement communiquer avec des inconnus, locaux ou voyageurs. Au contraire, je suis assez réservé et j’ai des difficultés à engager une conversation avec des inconnus.

Toutefois, je partage cette envie d’aller à la découverte, de vivre comme un local. Lorsque je voyage, je ne me sens pas du tout dépaysé et je n’ai aucun manque. En Suède, lors de mon année Erasmus, je me rappelle avoir été probablement le seul Français à ne pas avoir été perturbé par le manque de gastronomie française. Je vivais local.

Ah oui… pour rester dans le cliché… moi aussi, je voyage presque toujours en sac à dos !

Je ne suis pas un voyageur solo mais…

Je voyage majoritairement en couple. Toutefois, il m’arrive de voyager entre amis, en famille et même solo. J’ai même fait plusieurs petites escapades avec mon sac à dos et ma valise comme compagnons, notamment (et étonnement peut-être) à Las Vegas ! C’était dans le cadre d’un road trip d’un mois entre San Francisco et Los Angeles, en faisant un sacré détour (Las Vegas, Death Valley, Grand Canyon, San Diego).

Néanmoins, je considère ne jamais avoir fait un véritable voyage solo. Je me suis retrouvé aux Etats-Unis pendant 7 jours, de Las Vegas à San Diego. Pour les autres, je ne suis pas resté plus de 2 nuits. Et, comme je l’ai dit plus haut, je suis bien trop réservé pour faire facilement la connaissance d’autres voyageurs comme moi.

Chaque type de séjour a ses avantages et ses inconvénients. Le voyage solo permet de s’organiser comme on le souhaite mais, si on est trop timide, on se sent souvent seul le soir.

Je pense qu’il y a des destinations adaptées aux voyages en couple, d’autres aux escapades entre amis. Mais chacun aura son opinion sur le sujet !

Je ne suis pas dans le luxe mais…

Je ne suis pas à la recherche des plus beaux hôtels, des plus belles tables, des lieux les plus branchés de ma destination. Le all-inclusive n’est pas ce que je recherche.

Pour mon logement, mes deux critères principaux sont le prix et la localisation. Le confort passe au second plan. Pour la restauration, j’aime manger au moins une fois dans un restaurant local, si possible pas trop prisé des touristes.

Je suis toutefois à l’opposé de refuser tout luxe ou tout inconfort. Je suis très partisan de l’effet de contraste que l’on retrouve dans les thématiques de développement personnel. En matière de logement, l’effet de contraste parfait serait de passer 5 jours dans un palace 5 étoiles et 5 jours dans une petite auberge de jeunesse. S’il est généralement très difficile voire impossible d’atteindre cette perfection pour différentes raisons, c’est un objectif auquel j’essaie d’accéder pour les longs séjours. Je vous rassure : mon palace 5 étoiles est plutôt un petit hôtel de charme 3 étoiles haha !

C’est comme pour le all-inclusive en bord de plage : je ne suis pas très fan, mais, une fois de temps en temps, je ne crache pas dessus !

Je suis un planificateur mais…

Je suis plutôt du genre à prévoir à l’avance ce que je souhaite faire la première journée, la seconde, etc. Sans horaire précis, je rassure…

Pourquoi ? Malheureusement, la plupart de mes séjours sont trop courts et je préfère prévoir d’aller à un endroit X le jour X car sinon, je crains de ne pas pouvoir le faire.

Toutefois, j’ai souvent remarqué que je ne respectais pas mes itinéraires et qu’ils évoluaient une fois sur place… Planificateur mais pas trop non plus !

Je ne suis pas un historien mais…

Vous l’avez compris à la lecture de mes récits, l’histoire occupe une place importante dans mes voyages. L’histoire est ma toute première formation universitaire et probablement la seule matière que j’ai trouvée passionnante à l’adolescence.

Mais je ne suis pas historien et je ne prétends pas l’être. J’ai même bifurqué vers le droit pour en faire mon activité professionnelle. Avant le départ vers une destination nouvelle, j’ai des connaissances historiques de base sur ce que je souhaite visiter. Une fois sur place, je me renseigne et je m’efforce de découvrir le plus possible sur l’histoire d’un lieu. Ainsi, beaucoup de mes visites sont orientées par le côté historique.

Si l’histoire sera toujours présente dans mes récits, tout ne sera pas centralisé autour de cette belle discipline !

Conclusion

Je suis donc un peu tout à la fois. On peut dire que je m’adapte à toute situation mais aussi que je n’ai pas de personnalité propre. Ce que j’aimerais changer ? Sans aucun doute, être moins réservé et faire plus de rencontres. C’est vraiment un manque.

Dans tous les cas, je m’adresse à tous, peu importe vos projets, vos destinations fétiches, si vous voulez ou non faire un tour du monde, partir en solo, en couple, en famille avec enfants, pour votre 100ème séjour ou votre 1ère fois en avion. Et, si j’ai un sujet en tête pour faire un blog semi-thématique, je ne souhaite pas aujourd’hui me focaliser sur celui-ci.

2 Responses

  1. J’apprécie ton blog pour sa simplicité et pour tes « petits rappels » historiques qui me rafraichissent la mémoire.
    Les belles photos complètent tes récits.
    Continue comme çà, c’est très bien.

Laisser un commentaire